Recherche personnalisée

Retraite fonctionnaire



La retraite de fonctionnaire diffère sensiblement de la retraite d'un salarié du secteur privé. L'âge de la retraite d'un fonctionnaire, ainsi que les conditions à remplir pour pouvoir bénéficier d'un taux maximal ou d'une bonification sont ainsi spécifiques au statut de salarié du secteur public.

 


I

Retraite fonctionnaire : retraite intéressante

  • Le départ à la retraite d'un fonctionnaire peut intervenir, comme pour n'importe quel salarié, à 60 ou 65 ans. Mais certains fonctionnaires, dits « actifs », peuvent arrêter leur activité beaucoup plus tôt. La notion de risque et de pénibilité intervient en effet pour certains fonctionnaires, comme les policiers, les personnels soignants des hôpitaux, les douaniers ou les surveillants pénitentiaires. La retraite de ces fonctionnaires est donc possible dès l'âge de 50 ou 55 ans.

 

  • Pour les « sédentaires », la retraite fonctionnaire peut également s'envisager de manière anticipée tout en bénéficiant d'un taux plein pour les pères et mères de trois enfants au moins, ou ceux qui ont élevé trois enfants pendant neuf ans. A condition d'avoir interrompu son activité pour chacun des enfants pendant deux mois au moins (congé de maternité, de paternité, d'adoption, congé parental, de présence parentale ou mise en disponibilité), le parent peut bénéficier de sa retraite de fonctionnaire dès qu'il a accompli 15 ans de service.

 

  • Le calcul d'une retraite de fonctionnaire prend également en compte des bonifications ou surcotes plus nombreuses que dans le privé. Pour les militaires par exemple, une bonification est accordée en fonction des campagnes auxquelles ils ont participé. Pour les surveillants pénitentiaires tout comme pour les policiers et les militaires, la retraite de fonctionnaire prend en compte une bonification d'un an tous les 5 ans, accordée automatiquement.