Recherche personnalisée

Cotisation retraite



La cotisation retraite est variable en fonction de l 'organisme qui la prélève, et du degré de qualification du travailleur ou de son statut. Voici donc un petit résumé du fonctionnement de la cotisation retraite pour les salariés du secteur privé, qui représentent la majorité des actifs.

 


Cotisation retraite : la base du système des pensions

  • Dans le secteur privé, la cotisation retraite se compose d'une base, prélevée par l'URSSAF et identique pour tous, et, le plus souvent, d'une complémentaire obligatoire qui se traduit par deux schémas : pour les salariés non cadres, la totalité des cotisations sont prélevées pour le compte de l'ARRCO. Pour les cadres salariés, la cotisation retraite passe par l'ARRCO également, mais aussi par l'AGIRC.

 

  • Pour un salarié non cadre, la cotisation retraite pour la complémentaire obligatoire est prélevée directement sur son salaire, et est intégralement versée aux caisses de l'ARRCO. En règle générale, la cotisation retraite maximale est limitée à 3 plafonds de la Sécurité Sociale.

 

  • Pour le cadre salarié, la cotisation retraite se divise en fait en deux versements distincts. Sur un même salaire, l'ARRCO ponctionne une cotisation calculée sur la base d'une fraction du salaire du cadre, comprise entre un euro et le plafond de la Sécurité Sociale. Sur le reste du salaire, l'AGIRC récupère une cotisation retraite qui peut aller jusqu'à 8 plafonds de la Sécurité Sociale. Pour les salariés du secteur agricole, le fonctionnement de la cotisation retraite est sensiblement identique à celui qui s'applique aux cadres, à la différence près que c'est un troisième organisme, l'AGRICA, qui se charge du prélèvement et de la répartition des cotisations entre l'ARRCO et l'AGIRC.